Quels sont les aliments à ne pas prendre par une femme enceinte

Attendre un bébé est l’une des plus belles choses qui puissent arriver à une femme. Au-delà de cet heureux évènement qu’on espère avec empressement, il y a des règles et des restrictions quelque peu difficiles à observer parce que déjà habituées à un style de vie et une alimentation donnée. Si l’envie de manger augmente au cours de la grossesse, il faut tout de même faire attention à ce que l’on consomme. Comme plusieurs femmes enceintes, vous vous demandez quel aliment est interdit durant la grossesse ? Cet article vous dit tout à ce sujet !

Quels sont les aliments proscrits durant la grossesse ?

Surveiller son alimentation est primordial lorsqu’on est enceinte. Et, il n’est pas rare de voir certaines femmes enceintes se poser mille et une fois la question au point de développer un stress permanent à ce sujet. Et pour cause, elles craignent de nuire à leur bébé. Sachez qu’il existe plusieurs aliments interdits aux femmes enceintes.
Vous devez éviter au maximum les aliments crus ou à moitié cuits pendant la grossesse, car vous encourez un risque de listériose. Les poissons crus ou fumés, les coquillages partiellement cuits ou crus, les fromages crus ou râpés en sachet, le camembert, le surimi, les produits de mer et autres sont à limiter ou carrément à bannir de votre alimentation.
Il est donc important de faire cuire correctement les viandes, les repas à base d’œufs, mais aussi, et surtout nettoyez correctement les fruits, les légumes et les herbes aromatiques jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun résidu de terre. Sans quoi, vous risquez de souffrir de la toxoplasmose, une pathologie causée par un parasite qui se trouve dans la terre.Prenez le soin de faire cuire vous-même vos aliments à la maison et veillez à ce qu’ils cuisent correctement.

Quels sont les types d’aliments déconseillés pendant la grossesse ?

Parmi les aliments interdits pendant la grossesse se trouvent également les aliments ayant une forte teneur en vitamine A. En effet, ces derniers représentent un véritable risque pour le fœtus. Ainsi, pendant la grossesse, il faut éviter de consommer des foies d’animaux et les produits fabriqués à base de foie parce que ces derniers contiennent de la vitamine A à forte dose. Toutefois, il est inutile de stresser ou de s’affoler lorsqu’on en consomme.
Le soja et ses produits dérivés sont également à éviter ou à consommer à petite dose, car ils contiennent les phyto-oestrogènes qui ne sont autres que, des substances capables d’agir négativement sur le système hormonal de la mère et son bébé. Ainsi donc, le soja est un aliment interdit pendant la grossesse.
Il existe également des restrictions liées aux produits riches en phytostérol comme les yaourts, les boissons lactées, les margarines et autres. Selon certaines études, il y a un risque de naissance prématurée lié à la consommation de ces produits. Ils sont beaucoup plus conseillés aux personnes ayant un excès de cholestérol. Mais, vous êtes dans le cas pendant votre grossesse, mieux vaut les éliminer de votre alimentation pour plus prudence.

Éviter de consommer certaines catégories de poissons

S’il y a un autre aliment interdit durant la grossesse qui risque de vous surprendre, c’est le poisson. Certes, la consommation du poisson présente des bienfaits avérés sur le plan nutritionnel et d’ailleurs, il est conseillé de consommer du poisson deux fois par semaine en incluant le poisson gras. Néanmoins, il convient de faire très attention, car des micro-organismes ou des substances chimiques toxiques peuvent toutefois, contaminer certains poissons.
En tant que future maman, les risques liés à la consommation de ces poissons sont encore plus élevés. Dorade, brochet, raie, flétan, requin, espadon, marlin, thon, empereur, anguille, lotte ou tout autre type de poissons sauvages sont à considérer comme aliment interdit aux femmes enceintes.

Limiter la consommation du thé et du café

Consommer du thé en quantité élevée peut réduire le taux de fer dans le sang et causer ainsi de l’anémie. Il est donc à éviter ou à prendre à dose modérée au même titre que le café. Selon certaines études, consommer du café au-delà de 600 mg/jr, diminue le poids de naissance du bébé et lorsque la dose journalière va au-delà de 800 mg, le risque de mortalité du fœtus est élevé.
Les sodas composés de caféine ou trop sucrés sont à limiter. En lieu et place de ces boissons, vous pouvez privilégier des tisanes à base de gingembre, d’églantier, d’écorce d’agrumes ou de mélisse à une dose journalière de trois tasses au plus.

L’alcool : la plus précieuse des interdictions liées à la grossesse

L’alcool est l’interdiction la plus connue et la plus capitale. Que vous le vouliez ou non, vous devez bannir la consommation de l’alcool de votre alimentation pendant la grossesse, car il est très nuisible au cerveau du fœtus. Enfin, parlant d’aliment interdit durant la grossesse, il y en a certes un grand nombre. Il convient juste de faire la part des choses et penser à l’intérêt de votre bout de choux.

Post Comment